Ibadism and the Study of Islam: A View from the Edge (10e colloque international sur l’ibadisme, Toronto, 17-19 juin 2019)

From June 17-19, 2019, the Institute of Islamic Studies hosted the 10th annual Ibadi Conference at the University of Toronto. We were especially pleased to host His Excellency, Minister Abdullah Al Salimi of the Government of Oman, whose Ministry of Religious Endowments supported the conference and helped bring together a diverse and interdisciplinary group of scholars from around the world.

Ibadism is little known among North Americans. It is a theological sect within Islam, standing alongside the Shi’a and Sunni sects of Islam. Ibadi Muslims reside around the world, but have historically heralded from Oman and North Africa. Given the long history of Ibadism from the earliest periods of Islamic history to the present day, the conference featured vigorous discussion and analysis of early Ibadi manuscripts, Ibadism and current Omani culture, and North African approaches to Ibadi thought. UofT undergraduate and graduate students had the opportunity to engage scholars and discuss Omani affairs with participants who have a proven commitment to the study of this growing field. In recent years, early manuscripts of the Ibadi tradition have been unearth, edited, and published making the study of Ibadism a vibrant field for young scholars to enter and engage from the ground up. Through the study of Ibadism, the conference was an important opportunity to bring greater nuance and detail to both a complex region and diverse religious tradition.

Adam Gaiser, Shurāt Legends, Ibāḍī Identities. Martyrdom, Asceticism, and the Making of an Early Islamic Community, Columbia, University of South Carolina, 2016, par Cyrille Aillet

Dans le volume 145 de la Revue des Mondes musulmans et de la Méditerranée, Cyrille Aillet a publié un compte-rendu de lecture critique sur l’ouvrage récent d’Adam Gaiser, Shurāt Legends, Ibāḍī Identities. Martyrdom, Asceticism, and the Making of an Early Islamic Community, paru en 2016.

Le texte est à retrouver en suivant le lien https://journals.openedition.org/remmm/10203.

Soumyen Bandyopadhyay, Manah: An Omani Oasis, an Arabian Legacy. Architecture and Social History of an Omani Settlement, Liverpool, Liverpool University Press, 2011.

En 1985, jeune architecte, Soumyen Bandyopadhyay débarque au sultanat d’Oman. Il travaille pendant cinq ans à Mascate et profite de son long séjour pour explorer les environs. Il est particulièrement séduit par l’intérieur du pays, la région nommée Dakhiliyah, dans laquelle il découvre, quelques années plus tard, l’oasis de Manah. Il lui consacre alors de nombreuses recherches qui font l’objet de sa thèse de doctorat, défendue à Liverpool en 1998. L’oasis de Manah, composée de quatre quartiers, est située à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Nizwa, l’ancienne capitale de l’imamat ibadite. Manah a joué pendant des siècles un grand rôle dans l’histoire omanaise et a constitué un centre important, tant pour les savants que pour les artisans qui ont développé l’art du mihrab en stuc caractéristique de cette région. Le livre se consacre au principal quartier de Manah, Harat al-Bilad, qui offre un superbe exemple de cité fortifiée du désert. Entièrement ceint de murs, doté de quatre portes, ce quartier a été abandonné par ses habitants il y a plusieurs décennies.

Continuer la lecture de « Soumyen Bandyopadhyay, Manah: An Omani Oasis, an Arabian Legacy. Architecture and Social History of an Omani Settlement, Liverpool, Liverpool University Press, 2011. »

Lecture de la thèse de Mounia Chekhab sur le patrimoine architectural du Sud algérien (2012) par Virginie Prevost

Vue sur le ksar de Ghardaïa, photo M. Cheikhab
Vue sur le ksar de Ghardaïa, photo M. Cheikhab

CHEKHAB-ABUDAYA, Mounia, Patrimoine architectural du Sud algérien : le qṣar, type d’implantation humaine au Sahara. Régions du wādī Rīġ, du wādī Miya, du wādī Mzāb et du wādī Saggūr. Thèse en histoire de l’art sous la direction d’Alastair Northedge, Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne, 2012. 2 vol.

La thèse de Mounia Chekhab-Abudaya, soutenue tout récemment, invite le lecteur à découvrir les qṣūr de la région septentrionale du Sahara algérien, du wādī Rīġ au nord à al-Manī‘a (El Goléa) au sud. La documentation à ce sujet faisait jusqu’ici cruellement défaut, d’autant que cette architecture est par nature non chronologique, car aucune datation réellement scientifique n’existe (p. 330). L’intérêt principal de cette étude est donc de rassembler un grand nombre de renseignements, écrits et iconographiques, qui permettent de dresser un état des connaissances sur les qṣūr de cette vaste région. La première partie consiste en une introduction historique, depuis la préhistoire jusqu’à l’époque coloniale, qui offre une excellente mise au point sur le développement des cités du Mzāb, en mettant notamment à la disposition du lecteur non arabophone certains éléments issus des recherches de l’historien mzābite Muḥammad al-Ḥāğğ Sa‘īd. Par rapport aux autres qṣūr, ceux du Mzāb sont dans un état de conservation remarquable : en effet, ils ont été habités de façon continue et n’ont pas subi de dégradations lors de la colonisation.

Continuer la lecture de « Lecture de la thèse de Mounia Chekhab sur le patrimoine architectural du Sud algérien (2012) par Virginie Prevost »

Valerie Hoffman, The Essentials of Ibadi Islam, Syracuse, Syracuse University Press, 2012, par Virginie Prevost

Valerie J. Hoffman a publié ces dernières années plusieurs articles sur les ibadites d’Oman et de Zanzibar aux XIXe et XXe siècles. Son dernier livre porte sur la théologie ibadite qu’elle souhaite rendre accessible au grand public grâce à la traduction de textes modernes.

Continuer la lecture de « Valerie Hoffman, The Essentials of Ibadi Islam, Syracuse, Syracuse University Press, 2012, par Virginie Prevost »

Adam Gaiser, Muslims, Scholars, Soldiers. The Origin and Elaboration of the Ibadi Imamate, Oxford, Oxford University Press, 2010, par Cyrille Aillet

A concise but depthful essay on Early Islamic political thought, based on the study of the Khārijite and Ibāḍī Imamate theory. This work will certainly contribute to enhance scholars’ interest in the intellectual legacy of this forgotten Islam.

Continuer la lecture de « Adam Gaiser, Muslims, Scholars, Soldiers. The Origin and Elaboration of the Ibadi Imamate, Oxford, Oxford University Press, 2010, par Cyrille Aillet »

Lecture de la thèse d’Ahmed al-Ismaili sur la théologie ibadite omanaise jusqu’au XIIIe siècle (2012), par Moez Dridi

AL-ISMAILI, Ahmad, La théologie ibadite omanaise du Ie/VIIe siècle au VIIe/XIIIe siècle. Thèse en histoire sous la direction de Pierre Nory, École Pratique des Hautes Études, Paris, soutenue publiquement le 17 avril 2012.

Cette thèse sur la théologie ibadite, soutenue par Ahmed al-Ismaili à l’École pratique des hautes études est singulière par plusieurs aspects. Pour la première fois, un travail de théologie musulmane est consacré au point de vue ibadite. Par ailleurs, il est en grande partie construit à partir de sources omanaises qui restent jusqu’à nos jours mal connues, même pour les spécialistes de la question et de la région. Devant un jury composé de Pierre Lory (directeur de thèse), Éric Geoffroy (rapporteur) et Jean-Yves Lhopital, Ahmed al-Ismaili a présenté son travail, qui se compose de deux grandes parties : une première partie historique et une deuxième d’ordre théologique – un tableau général « assez convaincant », marqué par la « clarté de l’approche » et une « agréable méthodologie » comme le dit E. Geoffroy.

Continuer la lecture de « Lecture de la thèse d’Ahmed al-Ismaili sur la théologie ibadite omanaise jusqu’au XIIIe siècle (2012), par Moez Dridi »

Nāṣir b. Sulaymān b. Saʻīd al-Sābiʻī, Al-Khawārij wa-l-ḥaqīqa al-ghā’iba, Mascate, al-Maktaba al-Jīl al-waʻīd, 1420/1999

Disguised under a rather romanesque name, this is a serious study. The author is an investigator in the Sulṭān Qabūs University in Oman and he provides us with a complete study on the ḥadīths produced on Khārijism. As a matter of fact, any reader of Ṭabarī or the classical Sunnī heresiography must have met at least one of those ḥadīth predicting the emergence of a deviant form of Islam clearly identified with Khārijism. The most famous one is predicting that « There will be (after me) a group that will despise your prayer with their own prayer, your fasting with their own fasting, your teachings with their own teachings. They will recite the Qur’ān but it will not go beyond their throats. They will pass through the religion as an arrow passes through its target ». Yet, the author identifies seven other hadīth  where the Khawārij are vigourously damned under the name of ahl Nahrawān, al-māriqūn or the « dogs of hell » (kilāb al-nār). These hadīth are still used by some preachers to denounce whoever they identify as the present-day « Khawārij » and they have flourished throughout Islamic history as a powerful instrument of exclusion (takfīr). The great merit of the author is to show that these hadīth were completely fabricated, a conclusion that sounds usual for any Western scholar but that will surely contribute to fight some prejudices in the Islamic sphere. The fact that this study has been  made by an Omani Ibāḍī investigator is not surprising, because this minority is precisely still accused of belonging to « Khārijism » by some fanatical preachers. Hence a huge part of the Ibāḍī own production has been dedicated to the following assertion : « The Ibāḍis are not khawārij (al-Ibāḍiyya laysū khawārij) ».

Continuer la lecture de « Nāṣir b. Sulaymān b. Saʻīd al-Sābiʻī, Al-Khawārij wa-l-ḥaqīqa al-ghā’iba, Mascate, al-Maktaba al-Jīl al-waʻīd, 1420/1999 »