Interventions de Soufien Mestaoui et de Paul Love lors de la journée Les études sur le Maghreb et le numérique: ressources en ligne, outils et projets de valorisation, 22 mars 2021

Le 22 mars 2021, Soufien Mestaoui et Paul M. Love interviendront dans le cadre de la journée de formation intitulée Les études sur le Maghreb et le numérique : ressources en ligne, outils et projets de valorisation dédiée aux humanités numériques.

Cette journée de formation en ligne est consacrée aux ressources numériques pour les études en sciences humaines et sociales sur le Maghreb. Elle a pour objectif d’offrir aux chercheurs et aux étudiants un aperçu des initiatives existantes pour favoriser l’accès en ligne aux ressources documentaires.

Cette formation s’inscrit dans les activités du projet Digital Maghreb (Digi#Magh). Digi#Magh est un projet de valorisation numérique des ressources documentaires qui se propose de recenser l’ensemble des ressources disponibles sur le Maghreb de l’époque moderne à nos jours et d’en faciliter l’accès pour les chercheurs. Dans le cadre de ses travaux, Digi#Magh souhaite sensibiliser un large public aux pratiques et aux outils du numérique pour les études sur le Maghreb. La présence de différents acteurs de la recherche (chercheurs, ingénieurs de recherche, personnels de bibliothèques spécialisées) répond à un des objectifs de Digi#Magh, consistant à fédérer une communauté autour des enjeux de la transition numérique et créer un espace d’échange des bonnes pratiques.

S. Mestaoui proposera une communication en français intitulée Présentation d’un projet de base de données bibliographique ibadite, tandis que P. Love communiquera en anglais sur The Jerba Libraries Project: Digitizing at a Distance and Other Challenges.

Les informations complémentaires sont à retrouver en suivant le lien https://digimagh.hypotheses.org/21.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.