Hannah-Lena Hagemann, The Kharijites in Early Islamic Historical Tradition. Heroes and Villains, Édimbourg, Edinburgh Press University, 2021

Issu d’une thèse de doctorat soutenue en 2017 à Édimbourg, cet ouvrage s’intéresse à la constitution de la légende noire du kharijisme dans l’historiographie islamique. L’analyse de H.-L. Hagemann porte sur la période allant de la bataille de Ṣiffīn (657) à l’époque de ʿAbd al-Malik b. Marwān (705) et ouvre de nouvelles perspectives dans la compréhension du phénomène kharijite.

En sortant d’une approche postiviste, H.-L. Hagemann propose de se pencher sur la mémoire du kharijisme et sur la fonction historiographique des récits racontant les révoltes labellisées comme kharijites.

Plus d’informations: https://edinburghuniversitypress.com/book-the-kharijites-in-early-islamic-historical-tradition.html#product.info.contents


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.